INCURSION DE LONG & MASTERCLASS

Projections

La masterclass, c’est l’occasion pour les réalisateurs/rices et les cinéphiles de Maurice de bouleverser leurs représentations sur le cinéma, en rencontrant un réalisateur majeur. Cette année, la masterclass sera précédée de la projection du long métrage Island City de Ruchika Oberoi. Cette dernière interviendra ensuite pour partager sa vision du cinéma et présenter son parcours.


Projection du Long Métrage Island City & Masterclass
Tout Public
Lieu: MCiné . Trianon
programmation
Rushika Oberoi

Date : samedi 15 octobre 2016 . 14h > 17h
Sur réservation
Langue: Hindi sous titré en anglais
T. 465 38 26


rushika_oberoi

LA MARRAINE – RUCHIKA OBEROI

Ruchika Oberoi est diplômée en littérature anglaise de l’Université de Delhi et une ancien élève du Film and Television Institute of India à Pune. Elle a été un productrice et réalisatrice pendant plusieurs années d’une séquence populaire sur MTV India, «Filmi Fundas». Elle a travaillé comme réalisatrice associée sur « Chhutkan Ki Mahabharat », un long métrage produit par la Children Film Society of India, qui a remporté le Prix national du Best Children’s Film en 2004. Island City est son premier long-métrage, très remarqué et primé sur la scène internationale, et qui a fait sa sortie officielle en Inde le 2 septembre 2016.


LA FILM DE LA MARRAINE – ISLAND CITY

island-city


ISLAND CITY
RUCHIKA OBEROI
INDE / 2015 / COMÉDIE DRAMATIQUE / 111′
Hindi sous titré en anglais
GAGNANT DU PRIX FEDORA DU MEILLEUR RÉALISATEUR DE PREMIER LONG MÉTRAGE À VENICE DAYS, 72E MOSTRA DE VENISE 2015


Le film suit trois histoires à la fois drôles et dramatiques se déroulant à Mumbai. La première est celle d’un employé de bureau zélé qui gagne le « Fun Committe Award » au sein de son entreprise, ce qui lui donne droit à toute une journée complète de plaisir. Il est le plus réticent à quitter l’univers rassurant de son bureau mais n’en a pas le choix. Les modules ludiques qui lui sont prescrits doivent être obligatoirement réalisés, les refuser ne faisant pas partie des options.

La seconde histoire commence autour d’un chef de famille dominateur, Anil, qui est dans le coma. Cherchant un certain réconfort, sa famille décide d’acheter une télévision, que Anil avait pourtant interdit. Désormais, tous les soirs la famille se plonge dans un feuilleton populaire dont le héros, Purushottam, est un homme idéal sur tous les plans dont ils tombent complètement sous le charme. Puis tout à coup, vient la nouvelle que Anil est en meilleure forme et peut-être bientôt de retour à la maison. Devront-ils se séparer de Purshottam ?

La troisième est centrée sur Aarti dont l’existence répétitive fait d’elle un être de plus en plus robotique et indifférent. S’installe alors un repli sur elle-même et un profond malaise qu’elle est incapable d’exprimer aux autres. Puis un jour, elle reçoit une lettre des plus intimes qui change tout…

MOT DE LA RÉALISATRICE SUR SON FILM

« Control, the loss of agency and the heroism of resistance, however insignificant or futile…at some level each of the three stories connect with these themes. Shifting between the absurd, comic and tragic, they allowed me to explore, in a light-hearted as well as deeply emotional way, several contradictions and take them into make-believe territory. There is also the idea of a systemic movement away from the natural, more and more into the artificial… alienating, liberating, oppressive. And somewhere within all these themes, there also lurks the machine… »

CRITIQUES

« Island City stood out for its surrealistic vision of a quasi-modern world which is also rooted in the realities of everyday life».
— 72nd Venice Film Festival FEDEORA Award Jury

« Indian film director Ruchika Oberoi’s first feature film is as much a modern odyssey through Mumbai as it is a successful foray into Absurdism. Island City reveals a new emerging talent, sharing more than a few similarities with Paolo Sorrentino’s universe and sense of humour. The film’s first story focuses on a diligent office worker working in an Orwellian firm. The second story shows a family relieved to see its tyrannical pater familias bedridden in hospital and in a coma, while the third story focuses on the striking effect of an anonymous love letter sent to a lonely woman. Those three films, two black comedies and a tragicomic tale of love, show an ever-changing country in a time of uneasy transition, both economically and socially, where East sometimes meets West in the most bewildering ways ».
— Agnès-Catherine Poirier (Film Critic)

« The unique flavor of modern life in Mumbai is skillfully captured in the sly tragi-comedy Island City, which won best director laurels for filmmaker Ruchika Oberoi on its bow in Venice Days, before starting on a brisk festival life. Three very different stories coyly overlap in this sure-footed Hindi-language first feature, which entertains without deeply involving the viewer in the rather surreal characters’ dilemmas. Alienation is the common theme, but it is handled lightly and perceptively. »
— Deborah Young, The Hollywood Reporter

PRIX ET SÉLECTIONS EN FESTIVAL
  • Prix Fedeora du meilleur réalisateur pour un premier film, Venice Days, 72e Mostra de Venise
  • Prix du meilleur scénario, New York Indian Film Festival 2016
  • Prix spécial du jury, BIFFES, Bengaluru international Film Festival 2016.
  • Prix du meilleur réalisateur, Imagine India Intl Film Festival Madrid 2016
  • Prix de la meilleure actrice pour Tannishtha Chatterjee, Imagine India Intl Film Festival Madrid 2016
  • Première mondiale – Venice Days, 72e Mostra de Venise
  • 51e Karlovy Vary Intl Film Festival, Czech Rep 2016
  • 31st Warsaw Intl Film Festival, Poland 2015
  • 26e Stockholm Intl Film Festival, Sweden 2015
  • Tallinn Black Nights Film Festival, Estonia 2015
  • 37e Cairo Intl Film Festival, Egypt 2015
  • 15e Transylvania Intl Film Festival, Romania 2016

This Campaign has ended. No more pledges can be made.


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/yayann/clients/porteursdimages/blog_v2/wp-content/plugins/appthemer-crowdfunding/includes/theme-stuff.php on line 122